Les dames du salon de Löbichau entre Metternich et Talleyrand

Le salon de la duchesse de Courlande à Löbichau près de Posterstein appartient à un des salons les plus connus vers 1800. (Image: Museum Burg Posterstein).

Le salon de la duchesse de Courlande à Löbichau près de Posterstein appartient à un des salons les plus connus vers 1800. (Image : Museum Burg Posterstein).

Dans un temps dans lequel il était nécessaire pour les femmes d’avoir un tuteur pour des affaires de droit Anna Dorothée de Courlande trouvait un chemin d’être acceptée.
Quand elle achetait le domaine seigneurial de Löbichau avec l’aide de son frère en 1795 elle le faisait pour pouvoir montrer une propre résidence et pour pouvoir inviter des gens qui enrichiraient la vie de littérature, de musique et de théâtre.

Löbichau – situé seulement 2 km de Posterstein – s’enveloppait avec le petit château de Tannenfeld, bâti en 1800, à un centre culturel en Allemagne pendant les décennies suivantes. Les nombreux voyages de la duchesse à Paris, St. Pétersbourg ou Vienne la ramenaient toujours à Löbichau. Ici elle rencontrait Goethe et le tzar russe.

Le musée de Posterstein s’occupe de la préservation de la tradition du salon de Löbichau, fait des recherches et publie de ce sujet et montre des expositions amples sur l’histoire des salons.

Pour lire plus:

La cour de la duchesse de Courlande